Retour sur le Responsive City Camp « Genial @ CERN »

La semaine dernière avait lieu la 7ème édition de Responsive City Camp, et, au moment du débriefing, voilà les trois points clefs que nous retenons et que nous allons détailler ci-dessous.

Un projet de collaboration avec le CERN
pour les parties techniques / intelligence artificielle

Une roadmap excitante avec Telono
pour les aspects UX du projet

Une vision de Genial comme socle open source sur lequel baser
un écosystème « numériquement responsable »


Cet événement était très particulier pour nous, non seulement parce qu’il se déroulait au CERN et que c’est toujours un symbole fort, mais aussi car c’était un jalon important au niveau du projet GEnIAl sur lequel nous travaillons depuis 1 an et demi.

Tout d’abord un merci tout particulier à Marco Manca et l’équipe IdeaSquare du CERN pour leur accueil et leur soutien.
Merci aussi à tous les participants qui ont fait de cette journée un succès de par leur implication et leur enthousiasme.

En dehors des sessions décidées le matin même avec les participants sur le principe du format barcamp (les sujets proposés sont sur la photo ci-dessus, nous reviendrons sur ces sessions plus tard), la journée a été ponctuée par 3 temps forts que nous allons partager avec vous.

La thématique expérience utilisateur (UX), centrale pour le projet GEnIAL, était annoncée comme un des focus de la journée.

Grâce à la présence de Florian Egger et Alexis Gerome de TELONO, nous avons beaucoup avancé sur ce point.

Vous pouvez retrouver sur cette page la présentation faite par Alexis (slides, vidéo et audio) ainsi qu’un aperçu de notre approche UX pour le projet GEnIAL et des prochaines étapes UX envisagées.

Re-fabricating a Sustainable Digital Society: Towards Digital Responsibility

Jean-Henri Morin, de l’Université de Genève, nous a offert quant à lui un moment intense de réflexion et d’échanges autour des problématiques de la responsabilité numérique. Les enjeux globaux que représente la responsabilité numérique sont particulièrement importants pour le projet GEnIAL, projet s’inscrivant dans un cadre “non profit” et d’utilité publique.


Les sonnettes d’alarmes tirées par Jean-Henri lors de sa présentation doivent toujours être gardées à l’esprit, et cela a été l’occasion de voir dans quelle mesure un projet comme GEnIAL pouvait contribuer à son échelle à faire avancer la cause de la responsabilité numérique (citoyenne, publique, politique…).

D’ailleurs l’ambition de GEnIAL est d’être exemplaire comme vecteur de propagation culturelle et d’éveil pour diffuser aussi les concepts de cybersécurité et de résilience qui sont à la base même du projet.

La présentation de Jean-Henri (vidéo et audio) est disponible sur cette page.

La session qui a clôturé la journée a été l’occasion de faire une synthèse générale du projet GEnIAL depuis ses débuts et de valider des points fondamentaux concernant les valeurs intrinsèques du projet.

Intelligence artificielle, chatbots et projets d’utilité publique

Lionel Lourdin a proposé une discussion qui a débuté par une présentation rapide des fondamentaux techniques concernant l’intelligence artificielle nécessaire dans la mise en place d’agents conversationnels. Il a ensuite abordé les implications qu’avaient la spécificité d’un projet comme GEnIAL qui intègre de l’intelligence artificielle et qui se positionne comme étant d’utilité publique.
Ces implications sont nombreuses et variées et représentent de vrais challenges en terme d’innovation.
Sans surprise pour un projet d’utilité publique, les notions de bien commun, open source et autres sujets liés aux licences libres ont été largement exposés lors des discussions.
Les échanges ont duré une heure et sont consultables sur cette page.   
Vous retrouverez les versions vidéo et audio de la session, mais aussi une retranscription écrite des grands points des échanges.


Voici la “table des matières” de cette session avec les raccourcis vers les différents passages :

PRESENTATION

       QUESTIONS

En complément de ces échanges, nous vous invitons aussi à lire un feedback très inspirant partagé par Alain Renk, architecte urbaniste et “innovacteur” qui était venu tout spécialement de Paris : Extending the CERN Open Source Pattern map with GEnIAL? (en anglais, disponible sur cette page).    

Extending the CERN Open Source Pattern map with GEnIAL?

Last but not least, les discussions en fin de journée ont permis au projet GEnIAL de trouver une occasion de renforcer ses liens et sa collaboration avec le CERN.
En effet, Taghi Aliyev, data scientist qui travaille au CERN sur un projet intégrant intelligence artificielle et chatbot, a eu l’occasion de nous présenter les grandes lignes de son projet (projet destiné à la communauté scientifique internationale qui exploite les données issues du CERN).
À l’issue de nos échanges avec Taghi, il nous a été proposé d’utiliser pour GEnIAL les technologies qu’ils mettaient en place dans le cadre de leur projet.
C’est une grande nouvelle pour le projet GEnIAL et ckatalyzen qui, en plus de se voir ouvrir les portes du CERN pour organiser des barcamps et être vecteur de transfert technologique, a aussi eu l’occasion de se faire accompagner par des personnes de CERN openlab dans les réflexions sur les modèles innovants indispensables pour soutenir ce type de projets.

Encore merci à tous les participants : un barcamp ne fonctionne qu’avec l’implication de tous, et le projet GEnIAL n’a de sens que s’il continue à s’inscrire dans la co-construction 🙂
Un remerciement spécial à GVA2 pour son soutien au projet depuis le début et dans la durée, et un remerciement tout particulier à Genève Lab : Genève Lab soutient les Responsive City Camp depuis leur première édition, et le projet GEnIAL n’en serait pas là sans l’implication de toute leur équipe lors de Lift:Lab l’an dernier.

Laisser un commentaire

Fermer le menu